Hubert Dupont « Golan / Al Joulan »

  • English

« A la fois Haut Plateau et zone d’occupation, le Golan se rêve en terrain de jeu,
en lieu d’échanges, en carrefour des modernités.
Nous lui imaginons un avenir poétique. » HD

435302

Ahmad Al Khatib : oud //// Naïssam Jalal : flûte Hubert Dupont : contrebasse
Matthieu Donarier : clarinette //
Youssef Hbeisch : percussions // Zied Zouari : violon


Ecouter le concert au Festival Radio France Montpellier Occitanie   france_musique_logo_2008

Interview et extraits

A partir du Trio Sabil
En 2013, Sabil (Ahmad Al Khatib et Youssef Hbeisch) invitait Hubert pour un grand concert à l’Institut du Monde Arabe – un trio était né – puis en Palestine pour une tournée… suivie en 2014 par des concerts en France, et en Finlande.

Ils ont en commun un goût prononcé pour les métriques atypiques, mais aussi pour la force expressive des maqâms et des modes en général, et pour l’improvisation partagée.

Un nouveau travail orchestral 
Hubert Dupont a réuni Ahmad et Youssef ainsi que trois autres instrumentistes et composé un nouveau programme.

Alors que son langage musical est devenu de plus en plus singulier, et alors qu’il va à la rencontre de musiciens parmi les plus créatifs venus du monde arabe, il entoure les lignes et les rythmes d’un écrin orchestral, riche en possibilités d’interaction et surtout riche en timbres afin de jouer de l’orchestre comme d’un instrument.

Les musiciens sont alors conduits à s’approprier les différents langages par un compositeur qui sait aller vers l’autre sans rien renier de son propre univers.

AFFICHES TOUR PALESTINE

PRESSE VOL 2

« Une musique porteuse de lumière et d’espoir. »
Nicole Videmann – Latins de jazz – 21/06/17 – Article

« Un raffinement toujours précieux. »
Pierre Tenne – Jazz News – Mai 2017

« Leur musique […] est emprunte d’humanité à chaque mesure. »
Michel Arcens – Notes de jazz – 15/05/17 – Article

« Plaisirs subtils de contrées d’orient mélangés au jazz contemporain pour un plaisir d’émotions dans les âges et les traditions et dans l’envoûtement artistique. »
Nicolas  – BeeJazzy.net – 09/05/2017Article

« Une grande musique, celle de notre temps, celle qui fait danser, celle qui parle au corps et à l’esprit »
Nicolas Beniès – Le Souffle Bleu – 09/05/17 – Article

« Un vrai petit bijou musical »
Dominique Derenne – Ô jazz – 09/05/2017 – Article

« Un son passionnant, byzantin, organique »
Karl Ackermann – All about jazz (USA) – 08/05/2017 – Article

« Une alliance réussie entre les musiques du Proche-orient et le jazz »
Culture Jazz – Thierry Giard – 08/05/2017 – Article

« Un album superbe, subtil, qui fait du bien à l’âme »
Guillaume Salvaing – Sème la zic – 04/05/2017 – Article

« Une exploration entre jazz et musiques orientales toujours aussi ardente »
Katia Touré – Jazz Magazine – May 2017

« Concert d’une musicalité dense et d’un humanisme profond »
Jean-Pierre Goffin – Jazz’halo (Belgique) – 24/04/2017 – Article

PRESSE VOL 1

« Bien que l’adoption de textures de style du Moyen-Orient remonte à l’histoire du jazz avec des exemples tels que « The Casbah  » de Gigi Gryce,  » Night in Tunisia  » de Dizzy Gillespie et  « Caravan  » de Duke Ellington, ce n’est que récemment, à l’instar de la connaissance du monde musulman contemporain, que l’exotisme a été remplacé par la compréhension. Golan Vol. 1 en est un des résultats les plus notables. »
Ken Waxman – Jazzword (Canada) – 18/02/17 – Article

« Une assemblée de causeurs qui, après une journée de labeur, de voyage, de solitude, prend le temps de l’entre-soi. »
Alain Gauthier – CultureJazz – 29/01/2017 – Article

« Les fines gâchettes de son sextet méditerranéen le suivent dans ces pérégrinations haletantes »
Anne Berthod – Télérama Sortir – 21/01/17 – Article

« Cet album […] nous charme par sa pureté et par l’entente et l’écoute commune de musiciens formés à différentes écoles »
Michel Antonelli – Jazz Hot n°677 – automne 2016 – Article

« une étonnante diversité de couleurs, souvent nouvelles, surprenantes et très riches […] nous est offerte dans ce si bel enregistrement »
Michel Arcens – Notes de jazz – 16/12/16 – Article

« Une musique dansante, joyeuse – oui joyeuse – et multiple qui voudrait ouvrir des portes, celles de la reconnaissance de toutes les cultures pour construire l’air de ce 21e siècle qui s’épuise dans les querelles du passé. »
Nicolas Béniès – Le souffle bleu – 21/11/16 – Article

« Une pure réussite » – Dolphy d’Or 2016
Guy Sitruk – Jazz à Paris – 04/11/16 – Article

« Les orchestrations irriguées de rythmes rayonnants et de lignes mélodiques lumineuses dessinent un univers oriental où les instruments croisent leurs couleurs avec bonheur. »
Nicole Videmann – Latins de jazz – 01/11/16 – Article

« Une quiétude qui doit beaucoup au jeu simple et délié de Dupont, dont chaque solo fait merveille. »
Franpi Barriaux – Citizenjazz – 30/10/16 – Article

« Le jazz apporte, discrètement, à ces sonorités traditionnelles d’Orient, une force et une vivacité particulière tout en conservant pleinement l’identité de cette musique. On ne sait quelle influence nourrit l’autre, mais la musique est tout simplement belle, ensorceleuse parfois. »
Dominique Derenne – Ô Jazz– 23/10/16 – Article

« Plus qu’un simple projet musical parfaitement abouti, un acte culturel et politique assumé. »
Claude Loxhay – Jazzaround (Belgique) – 10/10/16 – Article

« Les frontières sont démolies de manière espiègle. Rarement, une musique connectant le jazz et l’orient n’avait encore fonctionné de manière si incroyablement excitante. Dupont avec ses compositions et son jeu de basse est la rotation et le pivot d’un concert passionnant. »
Bak – Concerto (Autriche) – Octobre Novembre 2016

“Les compositions ont quelque chose de tellurique…
Hubert Dupont signe là le reflet même de ce qui l’inspire humainement : des échanges insatiables et pétris de tolérance”
Katia Touré – Jazz Magazine – Octobre 2016 – Article

« Hubert Dupont surprend en poussant de plus en plus loin l’immersion dans les musiques avec lesquelles il dialogue »
Pierre Tenne – Djam la Revue – 24/09/16 – Article

« Florilège magistral de frappes organiques, de cordes âpres, de souffles et de volutes épiques. »
Anne Berthod – Télérama Sortir – 13/09/16 – Article

Sur CultureJazz, pour Philippe Paschel, ce disque semble désespérément inclassable, mais, “il reste que la musique est belle…”
Philippe Paschel – CultureJazz – 11/09/16

 » […] festin musical, Hubert Dupont à la pointe de la musique orientale et du jazz »
Nicolas – BeeJazzy.net – 06/09/16Article

« Lorsqu’en plein bouclage s’est terminé le dernier morceau de ce disque […], le souvenir poignant du solo de Naïssam Jalal a longtemps flotté sur notre labeur »
Playlist du mois – Jazz Magazine – Septembre 2016

« Hubert Dupont, à travers tous ses projets, se veut être un passeur de musiques, un homme de rencontres culturelles, artistiques, humaines. »
Guillaume Salvaing – Sème la zic – 06/08/16 – Article

« Une expérience musicale donc, qui se retrouve au cœur de ce Festival, qui met à l’honneur l’Orient dans tout ce qu’il a de plus créatif. »
Sofia Anastasio – Francemusique.fr – 19/07/16 – Article

« Quant à la contrebasse, elle est le pivot, la source de l’échange, mais sans tentation hégémonique : une réussite absolue dans cet art difficile de mêler les cultures et les langages : chapeau l’artiste ! »
Xavier Prévost – Jazz Magazine– 19/07/16 – Article

« Une pièce musicale exceptionnelle. Le groupe a improvisé des morceaux mêlant jazz, musique orientale et techniques instrumentales modernes. […] Leur passion pour le rythme les a rassemblés ainsi que leur volonté et leur force d’expression, leur permettant ainsi de jouer et d’improviser ensemble.
Cette improvisation incarne la puissante force de création pour créer une langue commune malgré les divergences musicales qui les séparent mais qui sont nécessaires pour créer un dialogue mélodique créatif. »
Palestine News Network – 05/03/16